skip to Main Content
Prenez soin de vous ! 07 81 50 09 93 / 38690 Longechenal

Le stress et la méditation

  • Le stress a des répercutions mentales tel que:
* l’anxiété (l’amygdale est plus réactive et va créer de l’anxiété situationnelle mais aussi des souvenirs implicites qui vont entrainer une anxiété continuelle, indépendante de la situation),
* la dépression ( les fondements de l’humeur stable sont sapés par un taux de noradrénaline en baisse, par un abaissement du taux de dopamine dû aux glucocorticoïdes),
* la mauvaise humeur ( le stress réduit la sérotonine, le neurotransmetteur le plus important du maintient de la bonne humeur. La baisse de sérotonine entraîne un état cafardeux et diminue l’éveil).
  • Des répercutions physiologiques:
* gastro-intestinaux: ulcères, colites, syndrome de l’intestin irritable, diarrhées, constipation
* immunitaires: rhumes et grippes plus fréquents, cicatrisation plus longue, vulnérabilité accrue aux infections graves et attaques virales
* cardio vasculaire: durcissement des artères, crises cardiaques
* endocriniens: diabète de type 2, syndrome prémenstruels, troubles de l’érection et du désir
* vieillissement: les télomères, composantes des chromosomes qui règlent la longévité des cellules et conditionnent ainsi notre espérance de vie, sont influencés par le stress et les pensées négatives;
 
Lorsque le stress sévit pendant trop longtemps, avec un excès de sécrétion d’adrénaline et de cortisol, nous aboutissons au burn out, nos capsules surrénales sont brûlées de l’intérieur et la machine corporelle se grippe: il faut s’arrêter!
La méditation de pleine conscience va permettre de contrecarrer les effets pernicieux du stress: elle a un effet pacificateur du cerveau limbique et permet à l’amygdale de s’apaiser pour éviter cette production d’adrénaline et de cortisol. Elle favorise la mise en route du système orthosympathique qui a un effet tranquillisant et favorise la restauration du corps. Le fonctionnement des glandes endocrines peut alors redevenir normal. La pratique entraine l’activation de plusieurs aires liées à la bienveillance et l’empathie, provoquant des émotions positives, tandis que d’autres zones, liées à la peur et à l’agressivité, sont désactivées.
 
La méditation a une action sur:
* la baisse des ruminations anxieuses
* l’amélioration du bien être subjectif
* l’amélioration de l’attention
* la diminution des cycles dépressifs
* l’élévation des défenses immunitaires
* l’amélioration des fonctions cardiaques et la régulation de la tension artérielle.
 
Comment ça fonctionne?
Il se produit un effet mécanique de relâchement sur les groupes musculaires simplement sous l’effet de l’expiration et de la conscience que nous portons à notre souffle
Notre système autonome parasympathique se met en route: ce qui va provoquer en cascade le ralentissement de notre rythme cardiaque et une diminution de la tension artérielle
Une baisse de la production d’adrénaline et de cortisol, les hormones du stress, baissent.
Extrait du livre “ le petit livre de la méditation de pleine conscience” d’Elisabeth Couzon
Back To Top